JULIEN MASSON

Photographe, cinéaste, documentariste, Julien Masson est né en 1986. Bien que basé en Savoie d’où il est originaire, il travaille beaucoup à l’étranger, particulièrement en Afrique. Son travail porte sur les problématiques sociales, politiques et environnementales.

A peine majeur, prenant le voyage comme école, Julien multiplie les expériences, tantôt en Afrique, en Europe ou en Amérique. Depuis, il parcourt le monde avec la soif d’apprendre et une grande curiosité.

En décembre 2011, il fonde avec Clément Burelle, l’association G4P. Depuis, il est engagé dans les actions éducatives, culturelles et solidaires de l’association.
 

En 2014, il diffuse son premier documentaire Voix d’Afrique qui donne la parole à des artistes engagés et met la lumière sur les dictatures, les problèmes géopolitiques et économiques de l’Afrique francophone. En le réalisant seul, sans connaissance technique et sans moyen, il apprend sur le tas à filmer, puis à monter. Cette première expérience le motive à poursuivre sur cette voie.


La même année, Julien intègre la première promotion de la Villa Marco Polo, une résidence pour jeunes documentaristes, dont le comité de pilotage est composé d’Olivier Weber (écrivain, réalisateur et grand reporter), Marianne Chaud (ethnologue et réalisatrice), Sylvie Brieu (grand reporter National Geographic) et Frank Michel (écrivain, anthropologue). À cette occasion et durant plusieurs mois, il a l’opportunité de recevoir leurs précieux conseils, ainsi que ceux de photographes comme Pierre de Vallombreuse, Reza, Arnaud Guérin, de réalisateurs comme Véronique Lapied ou encore d’écrivains comme Jean-Yves Loude.
 

En 2016, il diffuse un second travail documentaire : Mémoire en Marche, sur les traces des tirailleurs sénégalais de 1939-1945 qui donne lieu à un film de 72’ (projeté dans de nombreux festivals et diffusé sur TV5), un long format multimédia pour RFI / France média monde, une exposition et un livre photographique.

De 2015 à 2018, il participe à la conception et la rédaction de la revue  de photojournalistes Vies de Quetzal, dans laquelle il publie trois grands reportages sur les tirailleurs sénégalais, les mouvements sociaux et citoyens en Afrique francophone et sur les pécheurs sénégalais.

Parallèlement, Julien co-dirige depuis 2017, la structure les ouvriers de l’image, qui mène des projets pédagogiques, artistiques et socioculturels autour des différentes formes documentaires.

 

En 2018, il réalise de nouveau un long format multimédia pour RFI / France média monde sur la mémoire de l’Aéropostale.

 

Depuis janvier 2019 son travail photographique et ses reportages sont distribués par l'agence Hans Lucas et publiés dans divers médias (RFI, Courrier d’Atlas, Le Monde, La Vie, Paris Match, etc.)

Après avoir réalisé quelques films de commande (Yallah ! Au bout de la Vanoise ; Tirailleurs de N’dar ; Radix, aux racines des maux ; etc.), il s’apprête à sortir son dernier documentaire co-réalisé avec Margaux Meurisse Yallah ! Plus haut que le mont-Blanc qui raconte l’aventure de cinq jeunes de quartier qui se lancent le défi fou d’atteindre le toit de l’Europe.

 

 CONTACT

 

contact(at)julien-masson.fr   

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

2015 - 2020 © Julien Masson - tous droits réservés